lancel soldes6sNny

célébrités nées le 22 avril thème astral

Shazam est une application simple, intelligente, utile et bien pensée. Une chanson passe à la radio, elle nous plaît, on attrape notre smartphone, on lance l on appuie sur un bouton et l est dans le sac. Le titre diffusé va être tagué, et ajouté à une liste.

Le 14 janvier les journalistes de TF1 sont donc au Mali et rien ne nous est épargné des scènes de débarquement, de vérification ou de rangement des équipements, des militaires se brossant les dents, mangeant dans des gamelles en fer blanc, ou se reposant en groupes à l’ombre d’un hangar, des allées venues des avions cargo, du réglage des canons des chars ou de la fixation des bombes sous les ailes des Mirage, avec au passage l’inévitable promotion du made in France avec le blindé Sagaie, rapide et malléable [sic] dans le désert Le 14 janvier, les reportages arrivent de Bamako comme celui qui montre, micro trottoir à l’appui, avec interview d’un vendeur de drapeaux ambulant et d’un passant,lancel soldes que les drapeaux du pays et ceux de la France ont fait leur apparition dans la rue, ils pullulent sur les trottoirs 15 janvier, enfin, Gilles Bouleau peut affirmer : Une de nos équipes s’est approchée de cette ligne de front, là où les forces spéciales françaises et les rebelles islamistes s’affrontent Le reportage qui suit fait monter la tension d’un cran : Nous sommes en zone rouge interdite, les check point se succèdent, les autorisations données par les autorités ne suffisent pas, nous sommes escortés auprès du commandant de zone Après avoir repris la route, les journalistes rencontreront les mêmes difficultés avec leurs accréditations dans une autre localité, et termineront leur reportage en étant parvenus à voler ces quelques images ; interdit de filmer les militaires, l’heure est à la contre offensive jours plus tard, dans le 20h du 18 janvier, nouveau reportage qui n’apprend rien d’autre que les tribulations des premiers journalistes français sur place, non loin des combats cette fois à Mopti, que Patricia Allémonière a rejoint en passant par une route quasi déserte que nous avons dû emprunter et sur près de 400 km nous n’avons croisé aucun, aucun camion. Il nous a fallu montrer patte blanche aux nombreux gendarmes et militaires nerveux qui gardaient les barrages que nous avons finalement franchis. Chaque fois nous avons dû parlementer [] Mopti c’est aussi sa base aérienne où sont basées les forces spéciales françaises qui partent combattre les djihadistes.